Digital et médias sociaux : décryptage des tendances et stratégies
21 avr. 2013

Changement d'adresse du blog et d'abonnement (newsletter / RSS)

Par : Cédric Deniaud
Catégorie : Blogs
Mots-clés :

Après 7 ans passé sur Canalblog, j'ai décidé de migrer ce blog ver Wordpress : a priori, pas de changement pour le flux RSS ainsi que l'abonnement e-mail qui  resteront fonctionnels sur Wordpress sans aucun changement à faire de votre côté.

La nouvelle adresse est donc désormais CedricDeniaud.net

La raison principale est clairement les difficultés grandissantes à maintenir un design et une ergonomie sur la plateforme Canalblog. Les changements standards que fait Canalblog, alors que j'ai fait le choix de totalement refondre le design, créé certains bugs d'affichage qui ne sont clairement pas agréables. La version mobile a certaines règles également d'affichage qui ne correspondent pas à ce que je souhaite donc après avoir longtemps voulu le faire ces derniers mois, je "migre" !

Ce site restera ouvert encore ces prochaines semaines mais les nouveaux contenus seront publiés uniquement sur la nouvelle adresse, la ligne éditoriale n'y changera pas, je vous rassure !



15 oct. 2012

Toys"R"us digitalise sa stratégie : lancement d'une tablette et d'un service de streaming video

Par : Cédric Deniaud
Catégorie : Digitalisation
Mots-clés : , , ,

S'il y a bien une marque qui fait parler doucement mais sûrement d'elle depuis quelques mois sur le digital, c'est Toys"R"us, le géant de la distribution spécialisée de jouets par enfants. Comme toute entreprise "mortar" dépendant d'un réseau physique, le digital a pendant longtemps été perçu comme un problème épineux et vu comme un support de vente concurrent direct des magasins. Sauf qu'aujourd'hui les distributeurs et magasins doivent, dans une logique multicanale, apprendre à conjuger différement avec le mobile et Internet (cf Digitalisation des points de vente et magasins connectés). La marque a deux clients : les enfants qu'il faut "séduire" avec une expérience et des jouets au goût du jour, mais aussi des parents qu'il faut rassurer et qui eux aussi utilisent de plus en plus Internet pour se renseigner, comparer, échanger... et acheter. 

Si dans l'univers des jouets, Lego fait partie des best practices avec une architecture communautaire riche centrée sur des sites propriétaires avant une présence élargie sur des médias sociaux externes, Toys"R"us veut suivre la même voix mais surtout du côté des produits.

En effet, coup sur coup, deux annonces de leur part m'ont marqué :

  • Lancement d'une tablette numérique : face à l'explosion du marché des tablettes (Panorama du marché des tablettes numériques), ToysRus comprend l'intérêt de proposer son propre modèle. Non pas pour la tablette en elle-même mais surtout pour, on l'imagine, la marketplace de téléchargements de jeux pour enfants. Il est vrai qu'aujourd'hui les enfants n'hésitent pas à emprunter l'iPhone ou l'iPad de leurs parents pour jouer à des jeux ou bien encore regarder des films en voiture ou dans le train. Pour autant, de là à acheter ce genre de terminal complet et riche à son chérubin, cela ne correspond pas aux seuls usages de "gaming" et de visionnage de vidéos qu'ils pourraient avoir. Il y a donc une vraie pertinence pour une enseigne comme Toys"R"us de vouloir proposer son propre modèle. En suivant le modèle de Apple, Google ou bien encore Amazon désormais avec le Kindle Fire, l'enseigne de jeux a compris que proposer sa propre marketplace de jeux digitaux et mobiles pour enfants faisaient sens. La Tabeo, c'est son nom tournera son Android et permettra d'accéder à un catalogue de plus de 6 000 jeux pour enfants. De quoi assurer que nos petites têtes blondes soient de vrais Digital Natives.

toys-r-us-tabeo

  • Des contenus vidéos à destination des familles : on peut bien évidemment faire un lien entre cette information et le lancement de la tablette même si ce service est indépendant. De quoi s'agit-il ? Tout simplement d'une plateforme de streaming vidéos de contenus familiaux. Il ne s'agit donc pas forcément de produire des contenus experts, de conseils ou autour des jeux à l'instar de ce que peuvent proposer des marques comme Ikea ou bien encore Castorama dans l'univers du bricolage, mais bien de proposer le "Hulu" ou le "Netflix" pour les enfants. Si l'inscription sur le site ToysRusmovies.com est gratuite, l'accès à un film pendant 24 heures est facturé 2,99$ pendant que les émissions pour enfants, elles, sont à 1,99$. Compte tenu du nombre de chaînes enfants existantes sur le câble, on peut se poser la question d'une pertinence de ce type de service. Je pense que l'intérêt est principalement pour une consommation en situation de mobilité (transport, voyage, vacances, ...). On pourrait même imaginer demain, dans les avions ou les trains, voire Toys"R"us proposer sa tablette avec un certaine nombre de programmes en location. Mais bon pour le moment, il ne s'agit que d'un premier virage que la marque prend vers les contenus et l'entertainment digital et qu'il ne va s'opérer aux Etats-Unis dans un premier temps.

Pour aller plus loin :



08 oct. 2012

LinkedIn et Viadeo : dernières nouveautés pour les professionnels et les entreprises

Par : Cédric Deniaud
Catégorie : Social Media
Mots-clés : , , ,

Les réseaux sociaux ont connu un essor important depuis quelques années, confirmé par l’introduction en Bourse cette année de LinkedIn, l’acteur majeur au niveau international. Viadeo n'est pas en reste car même si le réseau français est loin de pouvoir concurrencer fortement LinkedIn au niveau mondial et notamment sur les pays anglosaxons, sa stratégie de suiveur au niveau des fonctionnalités lui permet de proposer un service à jour, même si la qualité des contacts et le dynamisme est souvent moins au rendez-vous. Viadeo a assuré son avenir cette année avec une nouvelle levée de fonds remarquée (Quelle est la stratégie de développement après l'annonce d'une nouvelle levée de fonds ?)

Ces réseaux professionnels sont devenus un complément de profils face aux jobboards classiques comme Monster, Cadremploi ou RegionsJob, avec une utilisation augmentant au fur et à mesure de l'évolution des fonctionnalités. Mais bien que ces plateformes sociales permettent d'accélérer et d'affiner le ciblage des profils pour le recrutement, c'est une stratégie nouvelle à mettre en place. Car sur ces réseaux sociaux professionnels, les membres sont d'abord présents pour le réseautage avant le recrutement.

Nouvelles fonctionnalités de recrutement pour les entreprises ?

Les réseaux sociaux professionnels permettent à leurs membres de facilement réseauter et de garder le contact avec les personnes qu'ils rencontrent au fil de leur activité professionnelle. Ce qui fait que les profils sont plus souvent mis à jour et avec plus d'informations que sur les CVs standards (fonction «Resume Builder» qui génère automatiquement un CV à partir du profil du membre). Une habitude qui est une opportunité supplémentaire d'accéder à une base de profils qui peut être analysée avec plus de finesse pour trouver des candidats sur des niches de compétences.

Le lancement récent des fonctionnalités d'Endorsment au sein de LinkedIn (voir l'annonce officielle sur le blog de LinkedIn) permet désormais aux recruteurs de trouver des profils en fonction d'expertises précises et à l'internaute de valoriser de vraies expertises reconnues.

De nombreuses fonctionnalités sont disponibles aujourd'hui sur les réseaux sociaux professionnels pour répondre aux besoins des recruteurs. Les offres de services comme celle de Viadeo ou le lancement du bouton "Je postule" de LinkedIn permettent de facilement utiliser les profils de leurs membres pour intégrer la CVthèque de votre entreprise.

Le renforcement des pages Entreprises est un moyen également pour des potentiels candidats de suivre l'actualité d'une entreprise mais aussi pour cette dernière de valoriser des evéntuelles offres à pourvoir.

prof-568x1024

Des réseaux sociaux pour assurer son image individuelle avant de postuler

Les réseaux sociaux professionnels, tout comme Facebook, sont d'abord nés pour répondre au besoin de réseautage de leurs membres. Les profils d’entreprise sont arrivées ensuite. L'utilisation pour garder le contact avec des personnes rencontrées physiquement est naturellement prioritaire à celle de la candidature, avec une notion de "personal branding" très forte. La nouvelle page profil de Viadeo renforce cette volonté de valoriser de manière différenciée d'un CV l'expérience et expertise d'un collaborateur.

viadeo_profil_new

 

Du côté de LinkedIn, c'est également pour cette raison LinkedIn Today a vu le jour (LinkedIn se lance dans la curation de contenus avec LinkedIn Today) puisque le réseau avait bien compris que pour faire venir et revenir fréquemment ses utilisateurs, il lui fallait aller plus loin que de la simple mise en relation entre recruteurs et candidats. Le rachat de SlideShare (LinkedIn + Slideshare = le géant des médias sociaux ?) se place dans cette logique de faciliter la valorisation de son expertise par différents moyens.

Ces plateformes de réseautage sont en phase avec la tendance actuelle sur le web où l'individu est mis en avant, l'entreprise étant utilisée comme faire-valoir de l'expertise acquise et du réseau disponible. Une tendance dans laquelle l'entreprise doit s'inscrire pour profiter des réseaux sociaux professionnels en mettant en place des stratégies pour attirer les profils les plus intéressants. Profils qui sont de plus en plus sollicités puisque de plus en plus facile à identifier sur ces réseaux sociaux, et pour lesquels il faut d'abord créer une relation avant d'en faire un candidat potentiel. L’enjeu majeur de la présence des entreprises sur les réseaux sociaux d’entreprise est parfois moins lié à la recherche directe de candidats que la valorisation d'une image de la marque employeur pour intéresser les meilleurs profils (Médias sociaux et marque employeur : enjeux et exemples).

Pour aller plus loin :



30 juil. 2012

Digg est mort, mais laisse de nombreux successeurs : RealTime, News.me

Par : Cédric Deniaud
Catégorie : Social Media
Mots-clés : , , ,

Digg a été, en plein boom des services web 2.0, l'un des services dont on entendait le plus parler. Son fondateur, Kevin Rose, était omniprésent sur les blogs à succès pour relayer sa success story. Quelques années plus tard, Digg n'a pas su continuer à surfer sur la vague sur laquelle le service semblait pourtant s'être installé et, il y a quelques semaines, dans un anonymat généralisé, le service a été revendu pour seulement 500 000 euros (Digg racheté par BetaWorks).

Il faut en effet se rappeler qu'à l'époque les mastodontes qu'étaient Google ou bien encore Yahoo! se chamaillaient pour acquérir ce service phare qui aura su (à tort ?) résister aux sirènes d'un rachat qui était valorisé aux alentours de 200 millions de dollars. Ce rachat par BetaWorks est assez pertinent même si j'imagine que vous ne savez pas vraiment qui est BetaWorks.

Focus sur RealTime de Bit.ly

realtime_bitly

Avec notamment Bit.ly, BetaWorks a su réinventer la recherche et la mise en avant des informations les plus pertinentes et partagées en intégrant le fitre social. Car oui, vous connaissez Bit.ly, raccourcisseur d'URL bien connu désormais, mais vous connaissez surement beaucoup moins un service lancé il y a seulement quelques jours : RealTime (Bit.ly launches Realtime, a viral search engine, in private beta). La promesse est d'afficher les liens les plus "chauds" partagés sur les réseaux sociaux. S'inspirant bien évidemment de Digg, mais aussi de services comme TweetMeme ou les Twitter Trends, Radarly peut-être un service qui va très vite s'imposer... et qui devrait vite devenir la source n°1 de sites spécialisés dans le relais de ce qui "buzz" sur Internet comme MinuteBuzz. Le raccourcisseur d'URL permet d'obtenir ainsi pour chaque lien, chaque page le nombre de fois que ce dernier est partagé et relayé sur les réseaux sociaux.

Focus sur News.me

newsme

Autre service appartenant également à la société BetaWorks, News.Me. News.me s'inspire fortement de nombreux autres sites de curation sociale mais cette simplicité est une force. A l'instar de LinkedIn Today (LinkedIn se lance dans la curation de contenus avec LinkedIn Today), le site promet de vous apporter chaque jour les informations les plus pertinentes likées, partagées, tweetées par votre réseau sur Facebook et Twitter. La pertinence de News.me au contraire d'un outil uniquement basé sur des partages sur Twitter ou LinkedIn prend en compte différents services sociaux phare. Nous ne sommes pas ici dans une logique identique à des outils d'agrégation comme Friendfeed qui n'intégre pas de filtre social sur les contenus les plus pertinents, ou des services comme Google Currents (Google lance sa version de FlipBoard : Google Currents) ou FlipBoard qui là encore agrège sans filtrer par pertinence. La curation est une vraie tendance (La curation de contenus : vraie tendance marketing ?) et News.me a su lancer ici un service pertinent.

Pour aller plus loin :



16 juil. 2012

Des webcasteurs à succès très demandés par les marques

Par : Cédric Deniaud
Catégorie : Webmarketing
Mots-clés : , ,

Sur Internet, nous consommons de plus en plus de vidéos. Que ce soit pour regarder des chats dans toutes les positions ou des bébés, ou des contenus plus sérieux, il y en a pour tous les goûts. Certains ont, par ce biais, réussi en quelques années à se faire un nom dans le petit monde Web et même plus largement. On pense à Hugo Tout Seul, Kemar, Julien Donzé, Samuel Robbé. En utilisant tous les médias sociaux à leur disposition (chaînes vidéos, Twitter, Facebook, et même désormais Instagram et autres Pinterest pour les plus addicts au digital), ils agglomèrent de vraies communautés de fan, comme n'importe quel artiste ou célébrité.

Deux d'entre eux, Cyprien et Norman, devraient passer l'année prochaine d'une célébrité web à une réconnaissance télévisuelle plus large puisque nous devrions les retrouver dans une chronique pour Le Grand Journal de Canal+. Il faut dire que chacune de leur vidéos réunissent fréquemment plusieurs centaines de milliers de personnes (si ce n'est plus). Voici les accès à leurs chaînes respectives : Norman fait des vidéos et Cyprien.

normancyprien

Les marques, de différents univers, de la même manière qu'elles ont toujours su s'appuyer sur des égeries reconnues de leurs cibles visées, n'hésitent donc plus à faire appel à ces nouveaux talents issus du Web. Dernièrement, un certain nombre de campagnes ont été lancés avec plus ou moins de pertinence ou de succès, chacun pouvant se faire sa propre opinion comme nous l'avons déjà diffusée sur l'opération Crunch avec Norman : Les animateurs vont-ils remplacer les mascottes de marque.

Sur Internet, les marques ont besoin de parler différement à leurs publics. Sans reparler ici en détails de notions de marketing conversationnel et de dialogue, le message sur Internet doit être porté de manière différente que sur d'autres médias. Proximité, humanisation sont des mots qui reviennent fréquemment dans les stratégies conversationnelles des entreprises sur Internet. Avoir recours à des personnes externes reconnues et référentes pour porter les messages avec un ton adapté et parfois décalé est un moyen aujourd'hui de mieux capter l'attention d'un internaute de plus en plus volatile. Cela n'est pas nouveau car dans les débuts de ce blog, il y a plus de 5 ans, j'avais relayé certains dispositifs web faisant appel à Omar et Fred qui officiaient déjà sur le SAV des marques : Ca buzz du côté de British Airways.

Petit panorama de dispositifs repérés dernièrement qui ciblent bien évidemment plutôt les 12 / 25 ans que des populations plus âgées. N'hésitez pas en commentaire à donner votre avis sur ces campagnes.

orangina_videostars
Orangina et les "Video Stars" >> Voir les vidéos

 

facebook_cic_cyprien

CIC avec Cyprien >> Voir la page Facebook

 

norman_orange

Orange Cineday et Norman >> Chaine Norman fait son cinema

 

societegenerale_hugo

Société Générale et Hugo Tout Seul >> Voir la vidéo

credit_mutuel_misterV

Crédit Mutuel et Mister V >> Voir la vidéo


Il faut bien avouer que cette petite troupe n'en est pas à son galop d'essai puisqu'en 2010, Axe avait fleuré le bon coup en réalisant une vidéo où ses différentes célébrités digitales, qui a l'époque était encore sous le radar, étaient présentes : Clip "Les lendemains difficiles"

Pour aller plus loin :



Fin »
Google+