Digital et médias sociaux : décryptage des tendances et stratégies
15 févr. 2010

Les jeunes ne bloggent plus : peut être une bonne nouvelle finalement ?

Par : Cédric Deniaud
Catégorie : Blogs
Mots-clés : , , ,

Avec l'avènement des médias sociaux, on sait que nombre de jeunes ont délaissé les plateformes historiques que sont Skyblogs, MySpace (MySpace, grand perdant face à Facebook et Twitter ?) ou des plateformes de blogs, pour les réseaux sociaux comme Facebook.

Les jeunes s'expriment et partagent plus mais le font sur les réseaux sociaux

Aujourd'hui, les jeunes continuent à s'exprimer et même beaucoup plus qu'avant avec la démocratisation des outils et des usages, mais ils le font sur les réseaux sociaux. J'avais déjà abordé cette tendance dans Les bénéfices des réseaux sociaux pour les jeunes, dans un contexte où l'on critique souvent les risques pour les jeunes de partager, échanger et discuter sur Internet (débat autour du droit à l'oubli, censure de site illégaux, pédophilie...).

Avant, on exposait sa vie, ses goûts, ses passions sur son blog, on tchattait en ligne avec ses amis sur MSN Messenger, aujourd'hui on fait cela et bien plus directement sur Facebook, Habbo (premier univers virtuel pour les jeunes qui comptent plusieurs millions d'inscrits en France).

"L'égocologie des jeunes"

Cette tendance a été confirmée récemment par une étude menée par Pew Internet Research, dans laquelle on apprend les informations ci-dessous.

jeunes_blogs_reseaux

On constate donc que la proportion de blogueurs chez les 12-17 ans  a été divisée par deux depuis 2006 (de 28 à 14%). A contrario, le taux des jeunes internautes possédant un profil sur un réseau social a bondi de 55 à 73%.

Cette tendance signifie d'une la migration d'un outil vers un autre mais surtout la prépondérance donnée au "moi" et son "auto-valorisation". Le blog, c'est le contenu, là où déjà avec MySpace puis encore plus aujourd'hui avec les réseaux sociaux, c'est l'humain et la personne qui devient central.

La tendance sociologique que l'on peut également voir derrière est la tendance des jeunes à la facilité et au moindre effort. Des groupes musicaux comme Lilly Allen ou Arctic Monkeys, des pseudo stars qui sont des "never been" comme Mickael Vendetta, le phénomène de la staracadémisation ont tendance à faire croire qu'il ne s'agit pas nécessairement d'être un expert, d'être le meilleur ou de devoir travailler pour pouvoir "réussir". Cette notion d'individualisme et de besoin de reconnaissance est renforcée et accélérée par Internet comme je l'avais présentée dans You'll never walk alone : la technologie nous approche ou nous eloigne t-elle ? et You'll never walk alone : vers l'individuation altruiste ?

Toutefois, il ne faut pas se tromper de quel sera la phénomène de fond : si tout le monde est présent sur les réseaux sociaux, si tout le monde y raconte sa vie, cela ne sera pas le moyen de se faire "remarquer". On en revient donc à la question de la production de contenus (Où sont les producteurs d'information sur les médias sociaux ?) et de la reconnaissance de son expertise (Et toi, tu es un Social Media Expert ?). En ce sens, le blog reste de loin aujourd'hui le meilleur moyen d'allier les deux.

Pour aller plus loin :



Commentaires sur Les jeunes ne bloggent plus : peut être une bonne nouvelle finalement ?

Nouveau commentaire