Digital et médias sociaux : décryptage des tendances et stratégies
27 mai 2010

Faut-il une loi sur l'anonymat des blogueurs ?

Par : Cédric Deniaud
Catégorie : En vrac !
Mots-clés :

Baillon Certains d'entre vous ne sont sûrement pas passés à côté de cette proposition de loi du sénateur Masson d'interdire aux blogueurs de publier à visage masqué. Cette proposition de loi a déjà fait couler beaucoup d'encre (Un sénateur contre l'anonymat pour se faire un nom ? et Sur Internet, on n'envisage pas l'anonymat), et certains au premier rang desquels les plateformes de blogs emmenées par Pierre Chappaz de défendre la possibilité de rester anonyme sur son blog, au nom de la liberté d'expression. En effet, vous pouvez signer la pétition mise en place par Philippe Aigrain de La Quadrature du Net, Jean-Baptiste Clot de Canalblog, Olivier Creiche, PDG d'EZ Embassy (distributeur du service TypePad), Frédéric Montagnon d'Over-blog, Philippe Pinault de Blogspirit/Hautetfort

Je pense qu'ici il y a deux sujets à différencier.

  • D'abord la tendance globale d'internet qui est justement à aller vers moins d'anonymat, du fait d'un partage toujours plus important d'un nombre toujours plus important d'utilisateurs. C'était le postulat de départ de l'article Pourquoi renonçons-nous à notre anonymat sur Internet ?

  • Après, il est vrai qu'il faut différencier les blogs du fait de leur historicité et pour certains les sujets qui y sont abordés. Ce sont des lieux d'expression libres aujourd'hui largement répandus et notamment en France (4ème pays en nombre de blogs créés) et largement consultés (plus de 33 millions de français consultent au moins un blog dans le mois)

Au fait, pourquoi être anonyme ?

Je reprends ici en partie les raisons évoquées par David Abiker dans son article L'anonymat sur Internet : dis moi qui tu n'es pas, je te dirai comment je te vois...

L’anonymat c’est la protection pour celui qui poste de pouvoir émettre des opinions sans risquer de déplaire, à un employeur par exemple. L’anonymat, c’est aussi une liberté, celle d’être en plusieurs endroits à la fois sur le net en multipliant les identités. L’anonymat c’est encore le droit de s’inventer une personnalité virtuelle. L’anonymat c’est aussi un moyen d’anticiper la mise sous contrôle du net en ne laissant pas sur la toile des traces trop personnelles. L’anonymat peut aussi faire partie d’une stratégie de personal branding… ou d’une stratégie politique…  L’anonymat c’est aussi le moyen de partager ses fantasmes sans risquer d’être jugé(e).

Personnellement, je suis de ceux qui dès le début et notamment via ce blog lancé en 2006 (et oui déjà !!) n'ont pas voulu avancer masqué en assumant des opinions et certains écrits. Je me suis volontairement limité à certains sujets (ce que d'autres appeleront tenir une ligne éditoriale). Pour autant, sur d'autres supports comme Twitter, certaines informations  ou tweets diffusées sont nécessairement des opinions prononcées sur des sujets parfois plus politiques, du fait de partie de mes activités.

Faut-il pour autant légiférer ?

Comme le rappelle cet article sur ReadWriteWeb Anonymat des blogueurs : pourquoi il est inutile de changer la loi ?, la LCEN (Loi sur la Confiance dans l'Économie Numérique) prévoit déjà la possibilité d'identifier les auteurs de contenus ou de services. Toutefois, si le sujet ressort aujourd'hui c'est que se pose des questions. Le point abordé par le sénateur est d'afficher en partie publiquement certaines informations pour pouvoir probablement retrouver plus facilement les personnes et instaurer un discours non masqué. Je suis de ceux qui pensent qu'une loi ne sert à rien et qui sont plutôt pour l'anonymat sur Internet, dans le cadre actuellement fixé par LCEN.

Pour autant, monter rapidement au créneau au nom de la liberté d'expression, c'est ressortir trop facilement cet argument. Pierre Chappaz estime que l'anonymat permet à plus de gens de s'exprimer sur la Toile, mais  au fond je ne le pense pas. En effet, il ne faut pas s'arrêter aux seuls blogs car les moyens d'expression et de partage de contenus aujourd'hui sur la Toile sont nombreux. On voit ici les acteurs du monde de blog défendre leurs intérêts en ne posant que l'argument de la liberté d'expression là où il me semblerait plus pertinent d'avoir une réflexion plus globale sur les outils.

Pour suivre les débats et autres contenus sur le sujet, je vous propose d'utiliser la perle ci-dessous.

Pour aller plus loin :



Commentaires sur Faut-il une loi sur l'anonymat des blogueurs ?

Nouveau commentaire