Digital et médias sociaux : décryptage des tendances et stratégies
14 déc. 2010

Méfions-nous des chiffres autour des médias sociaux !

Par : Cédric Deniaud
Catégorie : Social Media
Mots-clés : , , ,

Pas une présentation sur le Social Media où l'on nous ressort les mêmes chiffres d'audience, d'influence, de participation... sur différents outils (Comment sont vus les médias sociaux par certaines agences ?). Certes, ces chiffres circulent largement sur la Toile... pour autant, on m'a toujours appris à me méfier des chiffres... car un chiffre on peut lui faire dire ce que l'on veut. Je donne souvent l'exemple de Twitter sur ce sujet : Attention aux chiffres et à l'engouement médiatique : l'exemple Twitter et Quelques chiffres méconnus sur Twitter.

Le problème des sources

Le premier problème est que la plupart des informations aujourd'hui sur les réseaux sociaux, sont communiqués par les sites eux-mêmes.. et autant le dire tout de suite ces chiffres sont souvent grossis. En effet, voici quelques chiffres qui pourraient témoigner d'un grand succès... mais si on les prend différemment ou si on complète par d'autres informations, on relativise tout de suite

  • 33 millions de skyblogs actifs en 2010 sur Internet : ce chiffre a été communiqué dernièrement par Pierre Bellanger (fondateur de Skyblog). Donc les blogs ne sont pas morts et les skyblogs non plus... et puis ce sont des "blogs actifs" dont pas du tout à catégoriser dans le cimetière des blogs abandonnés. Dans la réalité, c'est tout autre car Skyblog entent par skyblog actif "des blogs au moins consultés une fois sur les 90 derniers jours" alors c'est sur que ca augmente potentiellement le champs des skyblogs actifs.

  • 61 millions d'utilisateurs de Twitter aux États-Unis : Twitter selon ses propres chiffres compterait 175 millions d'utilisateurs dans le monde fin 2010. Et si on regarde du côte de d'autres études, ces chiffres sont "légèrement" différents. En effet, selon une étude de Pew Internet révélée ce mois-ci (8% of Online American use Twitter), le chiffres d'inscrits à Twitter aux Etats-Unis serait de 14 millions. Une "légère" différence qui fait passer les chiffres du simple au quadruple.

  • Près de 300 000 utilisateurs de Twitter en France. Un chiffre qui prouve aux médisants comme moi que Twitter réalise une vraie percée notable dans l'Internet Français... Sauf, que si on se penche sur des sites récents d'utilisation active de Twitter révélée par une étude de Barracuda Networks, les chiffres d'activité montrent que les internautes s'inscrivent par curiosité, mais beaucoup (73% auraient postés moins de 10 tweets en France, chiffres donnés en mars 2010 : Quelques chiffres méconnus sur Twitter) abandonneraient par, je pense, manque d'intérêt perçu, manque de compréhension et absence d'accompagnement à la prise en main et découverte de l'outil.

  • 500 millions de membres sur Facebook : en août dernier, certains sites médias ont relayé cette polémique autour des chiffres liés à Facebook sur le nombre de membres actifs (article de France Soir : Les chiffres de Facebook font polémique). Le site définit un membre actif par des personnes qui "se sont connectés et ont réalisé une action sur leur compte dans les 30 derniers jours". La notion d'activité ici a le mérite d'être plus proche d'une vraie activité que la définition utilisée pour les Skyblogs. Toutefois, Facebook ne fait pas le dédoublonnement et rien n'empêche une même personne d'avoir plusieurs comptes. De plus, malgré le fait que les conditions générales de Facebook ne l'autorisent pas, beaucoup de profils ne correspondent pas à des personnes physiques. Ainsi, en août dernier c'était 4,5 millions de membres qui se déclaraient vivre à Paris... alors que la ville compte deux fois moins d'habitants.

2 millions d'utilisateurs du Minitel en France

Je m'amuse actuellement à donner assez fréquemment ce chiffre : 2 millions d'utilisateurs du Minitel en France (source France Télécom). Je vous rassure loin de moi l'idée de vouloir comparer Twitter et le Minitel, comme certains l'ont cru dernièrement. Au contraire, ce chiffre me permet d'argumenter sur le fait qu'il faut prendre les chiffres avec des pincettes.

  • D'une les chiffres sont à relativiser car finalement on parle souvent d'une cible early adoptrice pas nécessairement représentative de la population.

  • Le chiffre même de 2 millions d'utilisateurs du Minitel est à relativiser car il s'agit ici des services Minitel et non du support. Comme ces services sont accessibles également depuis Internet, finalement le support change et ce serait la moitié de ces personnes qui se connecteraient au Minitel depuis leur ordinateur.

Oui mais les chiffres rassurent...

Je suis conscient qu'il est plus facile de vendre une opération ou une démarche à son boss si son argumentation est appuyée de quelques chiffres.

  • Je suis partisan des chiffres clés : deux / trois chiffres peuvent suffire, il faut savoir lequel plutôt que d'inonder des présentation de plein de données issues de sources différentes et parfois peu fiables (genre : sondage en ligne réalisée sur un blog auprès de 100 personnes, non représentatives).

  • La bataille des chiffres pour savoir qui a la plus g.... : j'ai parfois l'impression que la présence de certaines marques sur Facebook se résument à la taille de leur base de fans, notamment lorsque comparée à celle de ses concurrents. Une bataille de popularité déclarée à base de chiffres qui ne fait finalement peu de sens pour l'internaute, et qui confirme une vision autocentrée sur la marque et non sur la création de valeur pour l'internaute.

Pour aller plus loin :



Commentaires sur Méfions-nous des chiffres autour des médias sociaux !

Nouveau commentaire