Digital et médias sociaux : décryptage des tendances et stratégies
27 mai 2011

Twitter a-t-il définitivement enterré les médias classiques ?

Par : Cédric Deniaud
Catégorie : En vrac !
Mots-clés : , , , , ,

L'affaire DSK depuis quelques jours a été largement relayée par les mésdias traditionnels avec des impacts positifs sur la vente de certains hebdomadaires (Libération : +80% de vente) ou quotidien (Le Monde : +40% de vente). Sur internet, le phénomèlme est comparable voire est amplifié. En effet, Twitter ayant été utilisé comme média de diffusion en direct d'informations par les journalistes présents dans le tribunal, a nécessairement généré un nombre majeur de conversations et de relais de ces informations.

Quelques chiffres qui témoignent du phénomène

  • Tout d'abord les sessions de straming en live ou différé sur les chaînes de télévision qui ont multiplié les reportages et le relais en direct notamment le 19 mai, jour où le grand jury décidait de l'inculpation de DSK. Le visonnage de contenus ne streaming sur les sites des chaînes de télévision ont ainsi connu une hausse de 87% par rapport au jeudi 12 mai (source Médiamétrie).

streaming_dsk

  • Une augmentation forte des contenus publiés sur les blogs et les sites d'actualités. Plus de 10000 articles de blogs ont cité DSK le jour de son inculpation et ce sont près de 30000 citations sur des sites d'actualités ce même jour (source Google BlogSearch et Google News). 

Une information qui part d'abord de Twitter : l'effet "boule de neige"

Comme pour des événéments majeurs ces dernières années liés aux révolutions en Iran, Tunisie, Egypte, l'information se créé et part d'Internet et même de Twitter. Twitter est devenu un média d'information qui diffuse en temps réel des contenus "chauds" (voire même bouillant") avec une vitesse de propagation et virale qu'aucun autre support / média n'offre.

streaming_dsk

Pour rappel, effectivement tout semble partir d'un tweet par un Français, jeune militant UMP (qui a fait parler, à tort par certains, que le "coup" aurait été monté par l'UMP). Les médias se sont empressés de reprendre les informations, notamment une fois que la vidéo 'choc" de SK menottée a été diffusée une première fois.

Ce phénomène témoigne de l'hyperréactivité des médias sociaux... mais devraient amener les médias classiiques à se poser certaines questins

Twitter a-t-il définitivement enterré les médias classiques ?

Cette question, on se la pose légitimement à la vue du traitement de l'information par les médias classiques. Je la posais déjà :

Pour répondre à cette dernière question qui dépasse finalement l'affaire DSK qui n'est qu'un symptôme visible de ce changement, tout en étant un formidable accélérateur (il suffit de voir le nombre de journalistes qui se sont inscrits sur Twitter depuis quelques semaines). Les médias doivenrt arrêter la course au buzz et redevenir des supports crédibles qui certifient l'information, Mais l'ont-ils été un jour ? On sait qu'une information dès lors qu'elle est parue dans Le Monde va être reprise par les autres médias, sans qu'il fasse le travail d'investigation ou de recoupage de l'information. Le modèle est le même sur Internet : quelques producteurs de contenus et beaucoup de personnes qui relaient ce contenu sans le vérifier... et de plus en plus sans y ajouter une opinion personnelle qui y ajouterait une vraie valeur.

Internet, avant d'être un outil de partage et de diffusion d'informations est d'abord un lieu, où aujourd'hui chaque internaute peur produire son information pour la publier. Information ou opinion ? En effet, trop souvent que ce soit sur Twitter ou même sur de trop nombreux blogs, on n'a que la publication d'une information qui est bien souvent déjà parue ailleurs. Vous me direz que c'est cela aujourd'hui l'information sur Internet : le médium devient l'internaute qui devient relais de l'information et non plus seulement récepteur de message. Oui, mais avouez que bien souvent vous avez l'impression de lire 4, 5, 10 fois la même information et nécessairement en découle une certaine perte de temps.

Pour aller plus loin :



Commentaires sur Twitter a-t-il définitivement enterré les médias classiques ?

Nouveau commentaire